Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'équipe 2013/2014

- Marko JEVTOVIC n°44 

- Eric VARIN n°60

- Jesus CANTERO n°67

 - Can AKKUZU n°112

Classement

 

 

Equipes

Points

1

TT Saint Louis

6

-

  SPO Rouen

6

-

St Denis US 93

6
 

4

Morez Haut Jura

5

5

Nantes TTCNA

4

6

Metz TT

4  

7

Roanne LNTT

3

8

Pontault USM TT

2

-

Nice Cavigal TT

2

-

ALCL Gd Quevilly

2

Billetterie Pro B

 

Tarifs saison 2011/2012 Pro B

Jeunes – 12 ans

2 euros

Adultes

3 euros

Adhérents SPO (à jour de cotisation)

gratuit

Abonnement : 8 matchs à domicile

20 euros

Tarif groupe « club »

1 place offerte pour 10 personnes

Horaires des rencontres

Le 10/09 SPO / Pontault à 19h3O

Le 17/09 Roanne / SPO

Le 22/10 SPO / Morez à 19h30

Le 29/10 St Denis / SPO

Le 05/11 SPO / Grand Quevilly à 19h30

Le 19/11 Nice / SPO

Le 10/12 SPO / Metz à 19h30

Le 17/12 SPO / Nantes à 19h30

Le 14/01 ST Louis / SPO

Le 28/01 Pontault / SPO

Le 04/02 SPO / Roanne à 19h30

Le 25/02 Morez / SPO

Le 04/03 SPO / St Denis à 19h30

Le 18/03 Grand Queville / SPO

Le 01/04 SPO / Nice à 19h30

Le 13/05 Metz / SPO

Le 27/05 Nantes / SPO

Le 03/06 SPO / St Louis à 19h30

Partenaires

thillard & duhamel

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 09:42
Le SPO Rouen veut confirmer

Pourtant amoindri par les absences d'Eric Varin et d'Alex Robinot, le SPOR n'a fait qu'une bouchée d'Auch lors de la première journée de Pro B. De quoi envisager sereinement le déplacement à Metz.

A Metz, Eric Varin, qui fait son retour, et ses partenaires tenteront de faire pencher la balance de leur côté (photo Stéphanie Jaume)

A Metz, Eric Varin, qui fait son retour, et ses partenaires tenteront de faire pencher la balance de leur côté (photo Stéphanie Jaume)

Qu'on se le dise, le SPO Rouen a de l'ambition. Pour leur deuxième saison à ce niveau, les Rouennais visent ouvertement une des trois premières places du championnat. La victoire inaugurale face à Auch (4-1) n'a fait que renforcer la confiance du groupe seinomarin et de son capitaine Guillaume Marais. « C'est un bon début, d'autant plus que nous étions privés de deux joueurs majeurs (Eric Varin et Alex Robinot) heureusement, Thomas Le Breton a été très bon. » Recruté durant l'intersaison, Le Breton a immédiatement fait taire les sceptiques et répondu aux attentes du staff rouennais, en remportant ses deux rencontres. « Ce n'est pas une surprise pour moi, poursuit Marais. C'est un joueur qui a des qualités même s'il doit encore s'améliorer. C'est un choix sportif que nous assumons, nous prenons des jeunes dans le but de les faire progresser. »

Rester en haut du tableau
Avec l'expérimenté Varin et le talentueux Marko Jevtovic comme mentors, la jeune garde du SPOR se sait bien entourée. « Le groupe est ambitieux, avec le talent qu'il y a dans cette équipe nous n'allons pas viser le maintien. Mais, pour rester dans le haut du tableau, il faut faire des résultats face à des équipes comme Metz. »
Le voyage des Rouennais en Lorraine s'annonce compliqué. Articulée autour du Polonais Filip Zymanski (n° 42) de Phillipe Saive (n° 61) et de l'ancien champion d'Europe cadet Andréa Landrieu (n° 205), la formation Messine a fière allure. Et comme les joueurs de Ludovic Rémy ont également réussi leur entame de championnat en ramenant le match nul de leur déplacement à Villeneuve (3-3) c'est une équipe en confiance qui attend le SPOR. De quoi rendre méfiant l'entraîneur Normand. « Metz aligne des joueurs talentueux. Nous irons donc là-bas pour ramener au moins le nul, afin de rester en haut du tableau. Eric Varin sera de retour, c'est un plus. Par contre Alex Robinot sera de nouveau absent. » Mais, contrairement aux saisons précédentes, l'absence d'un joueur n'affaiblira pas le niveau global de la formation rouennaise, preuve que quelque chose a changé au SPOR. « Nous avons un groupe plus homogène que l'année dernière, une équipe plus solide qui nous permet de viser plus haut. Maintenant, tout le monde sait qu'un match se joue souvent à très peu de chose. A nous de faire pencher la balance de notre côté », conclut Guillaume Marais.

Partager cet article
Repost0

commentaires