Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'équipe 2013/2014

- Marko JEVTOVIC n°44 

- Eric VARIN n°60

- Jesus CANTERO n°67

 - Can AKKUZU n°112

Classement

 

 

Equipes

Points

1

TT Saint Louis

6

-

  SPO Rouen

6

-

St Denis US 93

6
 

4

Morez Haut Jura

5

5

Nantes TTCNA

4

6

Metz TT

4  

7

Roanne LNTT

3

8

Pontault USM TT

2

-

Nice Cavigal TT

2

-

ALCL Gd Quevilly

2

Billetterie Pro B

 

Tarifs saison 2011/2012 Pro B

Jeunes – 12 ans

2 euros

Adultes

3 euros

Adhérents SPO (à jour de cotisation)

gratuit

Abonnement : 8 matchs à domicile

20 euros

Tarif groupe « club »

1 place offerte pour 10 personnes

Horaires des rencontres

Le 10/09 SPO / Pontault à 19h3O

Le 17/09 Roanne / SPO

Le 22/10 SPO / Morez à 19h30

Le 29/10 St Denis / SPO

Le 05/11 SPO / Grand Quevilly à 19h30

Le 19/11 Nice / SPO

Le 10/12 SPO / Metz à 19h30

Le 17/12 SPO / Nantes à 19h30

Le 14/01 ST Louis / SPO

Le 28/01 Pontault / SPO

Le 04/02 SPO / Roanne à 19h30

Le 25/02 Morez / SPO

Le 04/03 SPO / St Denis à 19h30

Le 18/03 Grand Queville / SPO

Le 01/04 SPO / Nice à 19h30

Le 13/05 Metz / SPO

Le 27/05 Nantes / SPO

Le 03/06 SPO / St Louis à 19h30

Partenaires

thillard & duhamel

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 10:33
La grosse tuile…
Réglement oblige, Guillaume Marais devra reprendre du service ce soir à Auch pour pallier l'absence de Marko Jevtovik

Réglement oblige, Guillaume Marais devra reprendre du service ce soir à Auch pour pallier l'absence de Marko Jevtovik

 

Il s'est creusé la tête durant tout le week-end. Mais Guillaume Marais a dû se résoudre à opter pour la seule solution qu'il souhaitait éviter. Jouer lui-même, ce soir à Auch, aux côtés d'Eric Varin et Alexandre Robinot.
Pour expliquer cette situation abracadabrante, il faut revenir sur son événement déclencheur de samedi. Marko Jevtovic (n°43), le leader du SPO Rouen, annonce alors à son entraîneur qu'il ne pourra pas participer au match dans le Gers. Fraîchement revenu des championnats du monde de Rotterdam (8 au 15 mai) où il a été éliminé en 64e de finale, le joueur du SPO a été pris en Serbie d'un mal pour le moment inconnu, mais qui réduit très fortement sa mobilité. « Il a passé plein de tests qui n'ont rien révélé, et est sous traitement médical durant une dizaine de jours. Une chose est sûre, il lui est totalement impossible de jouer. Il ne peut plus bouger », indique Marais, dont les soucis ne se limitent pas à cette simple défection. Et c'est bien là tout le problème. Car l'entraîneur ne peut faire appel ni à Li Yong (n°90), qui a peu joué en Pro B cette saison, ni à Julien Novarre (n°125), qui n'y a fait aucune apparition, pour la simple et bonne raison que les deux joueurs sont considérés comme « brûlés » pour avoir disputé la totalité des play-offs avec la réserve, championne de N2 depuis 10 jours.
Or, Li Yong et Novarre sont les deux derniers joueurs du SPO à être inscris sur la liste de Pro B. Le SPO Rouen a donc d'ores et déjà perdu sa rencontre face à Auch, puisque le règlement de la fédération (FFTT) sanctionne tout résultat obtenu avec un joueur non-qualifié. « C'est un gros coup dur, confie Marais. Pour le spectacle, c'est aussi n'importe quoi. A ce niveau, je vais logiquement perdre mes matches. Mais nous n'avons pas d'autre solution. Quitte à faire jouer un joueur non-qualifié, j'aurais pu faire appel à un autre « brûlé » comme Nicolas Marie (n°813), mais ils sont tous retenus par obligations professionnelles. »

« Le déplacement nous coûte cher »
Marais a essayé tout le week-end d'obtenir une dérogation de la part de la FFTT afin de pouvoir emmener Li Yong à Auch ce soir, sans succès. Hier à midi, l'entraîneur du SPO était encore dans l'attente du certificat médical de Jevtovic, qu'il fallait traduire du serbe en français, pour l'envoyer à la FFTT et continuer de croire, si ce n'est en une qualification de Li Yong, au moins au maintien du match. Le but étant d'éviter la défaite par forfait, puisque l'amende s'élèverait dans ce cas à environ 1 500€, contre 200€ « seulement » en cas de présence en match d'un joueur non-qualifié. « On veut aussi continuer de jouer le jeu sur le plan sportif. Le déplacement nous coûte cher, mais déclarer forfait et rester à la maison serait une solution de facilité », relève l'entraîneur. Dans son malheur, et même s'il risque de dégringoler au classement (d'ailleurs, rien n'indique que Jevtovic sera rétabli pour le dernier match face à Caen), le SPO Rouen peut se réjouir d'avoir obtenu son maintien assez tôt dans la saison. Dans le cas inverse, ces péripéties auraient eu des incidences beaucoup plus regrettables.

AUCH : Xu Gang (n°67), Benjamin Brossier (n°101), Enzo Angles (n°174)

SPO ROUEN : Eric Varin (n°47), Alexandre Robinot (n°139), Guillaume Marais

 

R. F
Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 16:31

Les championnats du Monde ont débuté hier à Rotterdam (Pays-Bas). Marko (n°154 mondial), y participe avec la sélection Serbe.

En simple, notre Rouennais a terminé premier de poule.                                            Victoire face à SKUCAS Matas (n°1106) 4/1.                                                        Victoire face à KENJAEV Zokhid (n°903) 4/2.

Avant de rejoindre le tableau principal avec les têtes de séries, Marko doit sortir du tour préliminaire où il rencontre le portugais SILVA Andre (n°335), le 9 mai à 17h30.

 

En double mixte, Marko est associé à la n°92 mondiale ERDELJI Ana-Maria, étant tête de série ils n'ont pas participé au tour préliminaire. En 1/128e de finale, ils seront opposés aux Macédoniens NI Igor (n°670) et BLIZINET Olga (n°281), le 9 mai à 19h45.

 

En double messieurs, il est associé à KARAKASEVIC Aleksandar (n°89). Ils sont aussi tête de série, ils rencontrent KONECNY Tomas (n°88) et SIRUCEK Pavel (n°130) le 10 mai à 16h30 en 1/64e de finale.

 

Bremen 165

   
Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 18:59

Dans le cadre de l'opération Kinder "5 maillots pour l'enfance" le club du SPO Rouen propose un projet pour lequel nous avons besoin de vos votes. En effet, les 10 associations qui auront le plus de votes le 31 mai 2011 seront en course pour être sélectionnées pour que Ferrero finance leur projet.

 

Notre projet : « La caravane du Ping »

Nous ciblerons 5 quartiers de Rouen, où à chaque vacances scolaires, la « caravane du Ping » s'arrêtera un après midi. De cette « caravane » pourra descendre au fil des étapes nos entraineurs, nos éducateurs, nos arbitres, nos dirigeants, nos joueurs. L'objectif sera de participer à une dynamique sociale de la cité en créant une animation régulière et durable de proximité. Il sera aussi de démocratiser le tennis de table en le rendant accessible aux jeunes issus de milieux défavorisés ou autres et d'utiliser les valeurs traditionnelles du sport pour aider les enfants à s'épanouir, à vivre et à grandir ensemble dans un esprit citoyen. L'objectif au final est de créér des passerelles entre les quartiers et le club, qui devront au bout des 3 ans de partenariat avec la société FERRERO devenir des ponts.

 

 Vous pouvez voter tous les jours : http://www.5maillots.fr/voter/detail.php?id_assoc=33

 

MERCI

Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 12:13
Le SPO Rouen n'avance plus
 
Trop inconstant, le SPO Rouen a essuyé une sévère défaite mardi face à Saint-Denis (0-4), la troisième d'affilée, et a abandonné tout espoir de montée.
L'élan de Marko Jevtovic (ici face à Villeneuve-d'Agen) et des Rouennais semble complètement coupé en Pro B (photo Stéphanie Jaume)

L'élan de Marko Jevtovic (ici face à Villeneuve-d'Agen) et des Rouennais semble complètement coupé en Pro B (photo Stéphanie Jaume)

 

L'essentiel

La victoire de Villeneuve face à Issy-les-Moulineaux (4-2) entérinée dès lundi soir avait pourtant relancé l'espoir d'une accession miraculeuse en Pro A. Mais ceux-là sont définitivement partis en fumée dans le gymnase Pélissier mardi soir, le SPOR Rouen trébuchant lourdement devant une équipe de Saint-Denis appliquée (0-4). Cette série de trois revers consécutifs après ceux enregistrés contre Villeneuve (0-4) et à Issy-les-Moulineaux (4-2) (en trois matches, les Rouennais ont remporté deux parties sur douze), relègue le SPO, au milieu de tableau pour la première fois de la saison. Au risque de remuer le couteau dans la plaie, un exploit mardi aurait placé le SPOR à un point de la deuxième place (synonyme d'accession), avec un horizon plutôt dégagé au regard de ses deux derniers adversaires (Auch et Caen). Reste maintenant à relever la tête afin de ne pas gâcher son épatante première partie de saison.

Le tournant du match

Il est intervenu très tôt. Dès la première partie de Marko Jevtovic face au roublard tchèque Marek Cihák, que Li Yong avait réussi à vaincre au match aller. Comme en décembre, le Serbe du SPOR a poussé le joueur de Saint-Denis à la belle, en dépit de ses variations d'effets particulièrement difficiles à maîtriser. Jevtovic s'en est bien rendu compte lors d'un 4e set qui avait démarré de travers (1-8). Puis vint la lumière. Dix points consécutifs. Une vraie claque infligée par « Jevto » à Cihák, lequel n'a pourtant pas mis longtemps à s'en remettre. A la faveur d'un top spin efficace et d'une frappe long de ligne éclair, le Tchèque l'a emporté, avec maîtrise. Ni Eric Varin, dont les risques en remise de service face à Jover ont rarement payé, ni le jeune Alexandre Robinot, dont les contre-attaques ont fini par trouver le filet ou sortir de la table face à Vostes, n'ont ensuite pu enrayer la lente glissade du SPOR.

Le Rouennais du match

La tête enveloppée dans sa serviette, regard vers le sol, Marko Jevtovic s'est isolé sur sa chaise un sacré moment pour ruminer sa déception. Le Serbe, qui reste sur une victoire en six parties, aurait pu ramener au moins un point au SPOR mardi soir. Poussé à la belle par Jover dans le quatrième match, il semblait pourtant pouvoir plier l'affaire dès le quatrième set, qu'il avait débuté avec énergie (4-0). Pas loin de la résignation, son adversaire a néanmoins su exploiter ses passages à vide, à l'image des trois balles de match que Jevtovic a manqué (à 10-8 puis 11-10). Un retournement de situation qui a plombé son élan, puisque dépassé dès l'entame de la belle (2-7). Ses efforts pour refaire son retard et maintenir ainsi le SPOR sous respiration artificielle n'ont pas suffi (8-9 puis 8-11).

A ROUEN, SAINT-DENIS
BAT SPO ROUEN 4 a 0

Marek Cihák (St-Denis, n°35) bat Marko Jevtovic (SPO, n°43) 3 sets à 2 (7-11, 11-8, 11-5, 8-11, 11-7) ; Sébastien Jover (St-Denis, n°41) bat Eric Varin (SPO, n°48) 3 sets à 2 (11-6, 10-12, 11-13, 11-6, 11-1) ; Yannick Vostes (St-Denis, n°54) bat Alexandre Robinot (SPO, n°139) 3 sets à 1 (9-11, 11-8, 11-5, 11-3) ;
Sébastien Jover bat Marko Jevtovic 3 sets à 2 (10-12, 11-8, 9-11, 13-11, 11-8).

 

 

Raphaël Ferber
Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 16:08
Un dernier miracle ?

Jusqu'à la gifle collée par Villeneuve (0-4) fin mars, le SPO Rouen était invaincu chez lui, créant l'exploit face aux plus redoutables formations de Pro B. Saint-Denis est prévenu.

Emmenés par un public très nombreux, Eric Varin et ses partenaires arriveront-ils à créer la surprise face à Saint-Denis, leur adversaire du jour ? Réponse ce soir (photo Stéphanie Jaume)

Emmenés par un public très nombreux, Eric Varin et ses partenaires arriveront-ils à créer la surprise face à Saint-Denis, leur adversaire du jour ? Réponse ce soir (photo Stéphanie Jaume)

C'est le dernier gros client de la saison à s'aventurer au gymnase Pélissier, ce soir, pour le compte de la 16e journée. Villeneuve mis à part -véritable bête noire des Rouennais cette saison, tous les autres ont, au mieux, été accrochés par Jevtovic, Varin et Robinot. Alors, le SPO Rouen peut-il croire en un exploit face à Saint-Denis ?

NON

Les espoirs d'accession en Pro A se sont envolés avec les deux défaites concédées coup sur coup face à Villeneuve (0-4) et à Issy-les-Moulineaux (4-2). Celle-ci a vraisemblablement laissé des traces au regard d'une physionomie qui aurait dû conduire le SPOR, aux dires des joueurs et de l'entraîneur, à décrocher au moins le match nul il y a deux semaines. Au club, plus personne ne semble encore y croire. « Désormais, nous avons un rôle d'arbitre. Si nous arrivons à freiner Saint-Denis (ce soir), Issy-les-Moulineaux en profitera. Mais pour nous, la messe est dite », estime Marais. Consciemment ou non, les dernières désillusions peuvent entamer la grinta qui a si longtemps animé les Rouennais, alors qu'en face, les Dionysiens devraient être remontés à bloc, comme l'envisage l'entraîneur du SPOR. « Ils jouent encore la montée et ont leur destin entre leurs mains. Ils savent très bien qu'en gagnant chez nous, ils se rapprocheraient de la Pro A. Cihák, Jover et Vostes sont trois joueurs classés entre la 120e et 160e place mondial, ou qui l'ont été (Cihák est n° 208, Vostes n° 160, Jover n° 193). Ça montre le niveau de cette équipe. Ce sera très très compliqué. C'est pour ça qu'un match nul serait déjà bien, ne serait-ce que pour ne pas tomber dans la spirale de la défaite… » Si les Rouennais ont pu jouer sur l'effet de surprise jusqu'à mi-championnat, aujourd'hui, ils connaissent plus de difficultés à surprendre les grosses équipes, un peu à l'image de leur révélation de la saison, Alexandre Robinot, moins décisif malgré un fond de jeu intéressant il y a deux semaines.

OUI

Les Rouennais ont épinglé les plus gros au gymnase Pélissier. Issy-les-Moulineaux et Saint-Maur y sont tombés (4-2 à chaque fois). Au match aller, bien que dominés en Seine-Saint-Denis après quatre matches (3-1), ils étaient parvenus à arracher le nul grâce à Jevtovic et la performance de Li Yong face à Cihák. Des éléments qui permettent de croire en une nouvelle surprise de la part du SPOR. « On va essayer de faire au moins le même résultat chez nous pour essayer de rester dans le haut du tableau. Ça devrait beaucoup se jouer au niveau de la composition. Selon les systèmes de jeu, on sait qu'il y a des joueurs qui conviennent mieux que d'autres à Marko, Eric ou Alex. Nous devrions être plus à l'aise que face à Villeneuve », anticipe Marais. S'ils n'y pensent plus du moins officiellement, les Haut-Normands pourraient tout de même voir la flamme de leur folle ambition se raviver en cas de succès. Car ni Issy-les-Moulineaux ce soir, ni Saint-Denis dans trois semaines, n'auront la tâche facile face à Villeneuve. Quand on sait que les deux équipes franciliennes seront aux prises lors de la dernière journée, alors que le SPOR affrontera Caen (0v), deux semaines après s'être déplacé à Auch (1v)… « La force de notre équipe est d'avoir trois combattants, apprécie Marais. J'aimerais qu'on joue sur le même rythme et avec la même envie qu'à Issy-les-Moulineaux, où nous avons fait un super-match. Nous serons présents jusqu'au bout. »
Raphaël Ferber


Ce soir A 19 h 30 gymnase PElissier

SPO Rouen : Marko Jevtovic (Ser, n° 43), Eric Varin (n° 48), Alexandre Robinot (n° 139).
Saint-Denis : Marek Cihák (Cze, n° 35), Sébastien Jover (n° 41), Yannick Vostes (Bel, n° 54).

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:07
Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 13:27
«C'est un peu sévère»

 

 

Défaits mardi à Issy-les-Moulineaux (4-2) alors qu'ils semblaient bien partis pour arracher au moins le match nul, les Rouennais sont désormais relégués à trois points de la deuxième place, synonyme d'accession. Pour Eric Varin, c'en est même terminé.

 

Comment analysez-vous cette défaite face à Issy-les-Moulineaux?
Eric Varin: «C'est un peu sévère, voire décevant. On avait l'occasion de faire au moins match nul, c'est ce qui est dur à avaler. Alexandre (Robinot) menait 2-1 face à Lorentz, il a eu des balles de match. Il perd deux fois à la belle. Je suis un peu attristé pour lui car il était en position favorable.»

 

A titre personnel, vous aviez très bien commencé en battant Chen Chien An, puis vous avez flanché face à Romain Lorentz. Que s'est-il passé?
«C'est vrai que j'ai fait un gros premier match. Chen Chien An n'avait perdu qu'une seule fois cette saison, c'est qu'il est plutôt bon. Mais sur Lorentz, je n'ai pas réussi à reproduire le même niveau de jeu. Il me manquait un peu de jus.»

 

Avez-vous tiré un trait sur l'accession en Pro A?
«(rire) Ça me paraît difficilement possible Nous y avons cru à partir du moment où nous étions encore à la lutte avec les autres, mais ces deux défaites de suite, ça fait quand même beaucoup.»


A ISSY-LES-MOULINEAUX, ISSEENNE BAT SPO ROUEN 4 a 2
Eric Varin (SPO, n°48) bat Chen Chien An (Issy, n°32) 3 sets à 2 (11-3, 6-11, 3-11, 11-6, 11-9); Romain Lorentz (Issy, n°62) bat Alexandre Robinot (SPO, n°139) 3 sets à 2 (16-18, 9-11, 14-12, 11-9, 12-10); Marko Jevtovic (SPO, n°43) bat Abdel Kader Salifou (Issy, n°30) 3 sets à 2 (7-11, 11-4, 7-11, 13-11, 11-8); Romain Lorentz bat Eric Varin 3 sets à 0 (11-9, 11-6, 11-3); Chen Chien An bat Marko Jevtovic 3 sets à 1 (7-11, 17-15, 11-8, 11-6); Abdel Kader Salifou bat Alexandre Robinot 3 sets à 2 (7-11, 11-9, 6-11, 11-8, 12-10).

 

Propos recueillis par R. F.
Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 18:59

Comme pour tous les matchs de Pro B, vous pouvez suivre le score en live sur le site de la FFTT : http://www.fftt.com/pro/index.php?job=actu&divlb=probm

 

Mais vous pourrez également suivre la rencontre en live vidéo sur le site de l'EP Isséenne : http://www.epiclub.com/epitv/index.htm

 

Début du match à 19h30.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:12
Rêver ou lâcher 
Eric Varin et les Rouennais espèrent rebondir après la défaite concédée la semaine passée devant Villeneuve (photo Stéphanie Jaume)

Eric Varin et les Rouennais espèrent rebondir après la défaite concédée la semaine passée devant Villeneuve (photo Stéphanie Jaume)

 

Deux semaines après la gifle que lui a infligé Villeneuve (0-4), le SPO Rouen se retrouve à la croisée des chemins à quelques heures de son match face à Issy-les-Moulineaux.
Le premier, en cas de succès, l'orienterait vers la Pro A, même si plusieurs mètres resteront à parcourir puisque le duel face à Saint-Denis, lors de l'antépénultième journée, s'annonce d'ores et déjà déterminant lui aussi. Le second, en cas de défaite, le ramènerait sans doute un peu plus sur la terre de la Pro B, peut-être définitivement, d'autant qu'on imagine mal les deux leaders actuels, Saint-Maur et Saint-Denis, perdre pied contre Saint-Louis et Auch ce soir. « Je pense que ce n'est plus la peine de regarder du côté de Saint-Maur. Maintenant qu'ils sont en tête, avec le calendrier qu'ils ont, c'est presque comme s'ils étaient déjà en Pro A », estimait récemment Eric Varin, deuxième joueur du SPOR dans la hiérarchie rouennaise.
En considérant que celui-ci voit juste (NDLR : Saint-Maur compte néanmoins un match en plus que le SPOR, et sera exempt lors de l'avant-dernière journée), les Rouennais doivent donc se mettre à la chasse des Dionysiens tombés de leur fauteuil depuis leur débâcle face aux Saint-Mauriens, il y a deux semaines.

Villeneuve, la bête noire
En cela, la confrontation directe prévue le 26 avril au gymnase Pélissier tombe à pic. Avant, c'est-à-dire ce soir, les joueurs du SPOR devront montrer, si tel est bien le cas, qu'ils ont su digérer cette grosse défaite face à Villeneuve, seul adversaire à les avoir battus cette saison, par deux fois qui plus est (NDLR : après le 4-1 de l'aller). « Si Villeneuve nous a battus une deuxième fois cette saison, c'est peut-être qu'il y a une raison. Ils sont plus forts que nous, il faut l'avouer. C'est décevant d'avoir perdu comme ça à domicile, c'est quand même très sec. Peut-être que nous étions en surrégime… », s'interrogeait Varin au sortir de la rencontre.
« Nous avons eu beaucoup de réussite en début de saison. Peut-être que nous n'étions pas à notre place en étant deuxième… », ajoutait également le président Dominique Fache. A ces nombreuses interrogations, le joueur et son président apportaient déjà un début de réponse qui témoigne de leur envie de jouer le coup à fond, en dépit de leur statut de promu qui ne visait, en début de saison, rien de plus que le maintien en Pro B. « Nous avons su rebondir après la défaite contre Villeneuve au match aller. Nous devons être capables de relever la tête cette fois encore », estimait Varin, relayé par Fache : « La Pro B est très serrée, les six premières équipes se valent. Peut-être que cette défaite va nous être salutaire, car tout n'est pas fini. » Tout n'est pas fini, la phrase est lâchée. Au SPOR, ce soir, de ne pas lâcher son rêve.
R. F.
ISSY-LES-MOULINEAUX : Romain Lorentz (n°62), Chen Chien an (TPE, n°32), Abdel Kader Salifou (n°30)

SPO ROUEN : Marko Jevtovic (Ser, n°43), Eric Varin (n°48), Alexandre Robinot (n°139)

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 22:29

 Sévèrement battu par sa bête noire Villeneuve (0-4), mardi soir, le SPO Rouen a semblé à court d'énergie et de solutions à deux semaines d'un déplacement à haut risque à Issy.

Avec un Marko Jevtovic sur le reculoir, le SPO Rouen a de nouveau dû céder devant Villeneuve, mardi dans sa salle (photo Stéphanie Jaume)

Avec un Marko Jevtovic sur le reculoir, le SPO Rouen a de nouveau dû céder devant Villeneuve, mardi dans sa salle (photo Stéphanie Jaume)

 

Ils sont restés un petit moment sur leur chaise face à la table déserte, têtes basses, comme pour laisser la déception s'écouler lentement hors de leurs esprits. Les Rouennais sont passés à côté de leur match mardi face à Villeneuve (0-4), seul adversaire à les avoir vaincus cette saison.

L'essentiel

Dire que les Rouennais ne garderont pas un souvenir impérissable de leur double confrontation avec Villeneuve-sur-Lot est un doux euphémisme. Après la vraie galère vécue au match aller, tant au niveau des conditions (retour effectué dans la nuit, 1 700 km en deux jours) qu'au niveau du jeu, la bande à Guillaume Marais escomptait bien inverser la tendance au gymnase Pélissier, où elle a renversé bien d'autres montagnes cette saison. Mais Eric Varin, Marko Jevtovic et le jeune Alexandre Robinot n'ont jamais vraiment réussi à exister face au trio aquitain composé de Filimon, Petiot et Duranspahic (0-4). Il s'agit de leur deuxième défaite - seulement - cette saison… face au même adversaire. Dans son malheur, le SPO peut peut-être se consoler du succès de Saint-Maur, qui, dans le duel des leaders, a réalisé un vrai tour de force contre Saint-Denis (4-1), lequel a donc chuté de son fauteuil. A deux points de Saint-Maur (qui compte un match en plus), à un de Saint-Denis, le SPO reste dans une course pour la Pro A dont il ne souhaite plus vraiment parler pour le moment. Avec le retour d'Issy-les-Moulineaux à hauteur des Rouennais, il est vrai que la concurrence redouble sévèrement à quatre journées de la fin du championnat.

Le tournant du match

Tout n'était pourtant pas si mal parti. Premier match, premier set, Eric Varin mène tranquillement 7-2, conclut 12-10 face à Duranspahic, et se montre bien inspiré dans à l'entame du deuxième (5-1). C'est bizarrement à ce moment-là que le Franco-Bosniaque de Villeneuve prend confiance, passant huit points d'affilée au joueur du SPO pour égaliser à 1-1. Varin fait admirer son jeu de défense pour éteindre l'Aquitain dans la troisième, et pilonne la sienne dans le set suivant. Les deux hommes se renvoient coup pour coup, mais les contre-attaques croisées de Duranspahic font mal, et permettent à Villeneuve de prendre le premier point. La soirée a dérapé d'entrée. Et la SPO n'a jamais pu contrebraquer.

Le Rouennais du match

Une fois n'est pas coutume, Marko Jevtovic n'est pas mis en exergue pour ses belles performances. Battu seulement 4 fois en 21 matches, le leader serbe du SPO a, en un match face à Villeneuve, augmenté de 50 % son taux d'échec cette saison. Plombé par son mauvais départ face à Filimon (1-4 dans le premier set, 2-7 dans le deuxième), il a retrouvé de l'allant une fois dos au mur, mais est resté branché sur courant alternatif au niveau de sa précision. Quelques attaques ravageuses lui ont permis de pousser son adversaire à la belle, mais quatre coups manqués (dont deux coups droits et un revers long de ligne trop long) ont précipité sa chute. Face à Duranspahic, contre lequel il s'était déjà incliné en ouverture du match aller, le n°2 Serbe du SPO a mieux débuté, mais s'est heurté au sens du contre du Villeneuvois. Malgré ses deux points d'avance dans le troisième set, il a fini par lâcher, la balle de Duranspahic ricochant sur l'arête de la table. L'ombre de lui-même, malheureusement.

A ROUEN, VILLENEUVE BAT ROUEN 4 a 0

Admir Duranspahic (Vil, n°69) bat Eric Varin (SPO, n°48) 3 sets à 2 (10-12, 11-6, 5-11, 11-7, 11-7) ; Lucian Filimon (Vil, n°47) bat Marko Jevtovic (SPO, n°43) 3 sets à 2 (11-4, 11-5, 9-11, 9-11, 11-7) ; Jérémy Petiot (Vil, n°66) bat Alexandre Robinot (SPO, n°139) 3 sets à 1 (11-4, 11-8, 8-11, 11-9) ; Duranspahic bat Jevtovic 3 sets à 0 (12-10, 11-5, 11-9).

 

Raphael Ferber
Partager cet article
Repost0