Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'équipe 2013/2014

- Marko JEVTOVIC n°44 

- Eric VARIN n°60

- Jesus CANTERO n°67

 - Can AKKUZU n°112

Classement

 

 

Equipes

Points

1

TT Saint Louis

6

-

  SPO Rouen

6

-

St Denis US 93

6
 

4

Morez Haut Jura

5

5

Nantes TTCNA

4

6

Metz TT

4  

7

Roanne LNTT

3

8

Pontault USM TT

2

-

Nice Cavigal TT

2

-

ALCL Gd Quevilly

2

Billetterie Pro B

 

Tarifs saison 2011/2012 Pro B

Jeunes – 12 ans

2 euros

Adultes

3 euros

Adhérents SPO (à jour de cotisation)

gratuit

Abonnement : 8 matchs à domicile

20 euros

Tarif groupe « club »

1 place offerte pour 10 personnes

Horaires des rencontres

Le 10/09 SPO / Pontault à 19h3O

Le 17/09 Roanne / SPO

Le 22/10 SPO / Morez à 19h30

Le 29/10 St Denis / SPO

Le 05/11 SPO / Grand Quevilly à 19h30

Le 19/11 Nice / SPO

Le 10/12 SPO / Metz à 19h30

Le 17/12 SPO / Nantes à 19h30

Le 14/01 ST Louis / SPO

Le 28/01 Pontault / SPO

Le 04/02 SPO / Roanne à 19h30

Le 25/02 Morez / SPO

Le 04/03 SPO / St Denis à 19h30

Le 18/03 Grand Queville / SPO

Le 01/04 SPO / Nice à 19h30

Le 13/05 Metz / SPO

Le 27/05 Nantes / SPO

Le 03/06 SPO / St Louis à 19h30

Partenaires

thillard & duhamel

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 00:17
Varin, le plaisir d'abord

Publié le mardi 02 novembre 2010

TENNIS DE TABLE. Pro B A 34 ans, Eric Varin s'autorise encore quelques saisons au plus haut niveau. Tant qu'il s'épanouit à la table et que son dos le laisse en paix, le Bas-Normand fera le bonheur du SPO Rouen, qui reçoit Metz, ce soir à Pélissie...

Manquant de sensations il y a deux semaines, Eric Varin avait peiné face à Saint-Louis (photo Stéphanie Jaume)

Manquant de sensations il y a deux semaines, Eric Varin avait peiné face à Saint-Louis (photo Stéphanie Jaume)

 

«Les pourcentages de réussite, je n'ai jamais vraiment avancé avec ça. Si je termine la saison à 50 % en Pro B, ce sera pas mal. C'est tellement aléatoire… » Eric Varin ne calcule pas. A la logique de rentabilité, qui s'est largement infiltrée dans le sport professionnel, le Bas-Normand (34 ans) préfère celle du plaisir. « Je suis aussi là pour ça. Il ne me reste plus beaucoup d'années. J'essaie d'en profiter tout en m'inscrivant dans les ambitions du club. »
Recruté au printemps 2009, il a pleinement rempli sa mission la saison passée en hissant le SPO Rouen en Pro B avec le Chinois Li Yong (n° 96) et les quatre coéquipiers amateurs, Julien Novarre (n° 115), Christophe Le Corvec (n° 209), Grégory Cognard (n° 257) et Emile Costard (n° 369).
Cette année, le meilleur club normand s'est fixé comme un objectif le maintien. Varin s'y colle aux côtés de Li et des deux recrues, le Serbe Marko Jevtovic (n° 47) et le prometteur junior Alexandre Robinot (n° 161). Avec réussite à Saint-Maur, où il s'est débarrassé de Yang Chen (n° 45). Beaucoup moins il y a deux semaines face à Saint-Louis : balayé par le Britannique Alexander Perry (n° 59) et trahi notamment par son coup droit, il n'a pas pu se venger sur le Croate Ivan Juzbasic (n° 50). « J'ai raté des contres top-spin sur lesquels je suis très à l'aise d'habitude, sans vraiment comprendre pourquoi. » Qu'importe.

Un coach de luxe
L'ancien international, qui a quitté l'INSEP où il s'entraînait jusqu'en 2009, pour le pôle Espoirs de l'agglomération rouennaise, s'est vite remis au travail. Il s'est même rassuré il y a dix jours à l'occasion du premier tour du critérium fédéral, qualificatif pour les championnats de France individuels. « J'ai difficilement battu Jonathan Nativel (Istres, n° 149, 4 sets à 2) puis Clément Drop (Saint-Quentin, n° 127) 4-0 et Jérémy Petiot (Villeneuve-sur-Lot, n° 67) 4-2. Je perds 4-2 en quarts de finale contre Liu Song (Cestas, n° 19) 4-2 en jouant pas mal. Je me suis amusé, j'ai pris beaucoup de plaisir et retrouvé la confiance. »
L'autre bonne nouvelle concerne le dos du champion d'Europe par équipes 1998, opéré d'une hernie discale en 2005. Après une grosse alerte cet été en pleine phase de préparation, tout semble rentrer dans l'ordre. « Ça m'est arrivé en faisant le ménage chez moi… Je me suis relevé, j'ai senti une barre dans le dos, une grosse douleur. J'ai dû tout arrêter et attendre que ça se passe. Avec l'expérience, j'ai appris à faire avec. »
Moins fort qu'avant son opération, le Caennais reste l'un des plus grands talents du ping français. Atout maître du SPOR, il met aussi son expérience au profit de ses jeunes coéquipiers. « Guillaume (Marais, le capitaine) et moi nous partageons le coaching au feeling. Je m'occupe plus de Marko, qui ne parle qu'anglais. Quand je dois jouer juste après, j'essaie de bien me préparer mais quand je peux aider, je le fais, bien entendu. Je n'oublie pas ce que Damien Eloi (Chartres, n° 14) a fait pour moi quand je suis arrivé à Pontoise (1993). » Eric Varin ne compte pas, il se fait plaisir.
 

Première victoire à Pélissier ?

Crédité d'une victoire (0-4 à Saint-Maur) et d'un bon nul (3-3 devant Saint-Louis), le SPO Rouen a l'occasion de poursuivre sa conquête de la Pro B, ce soir à Pélissier.
Son adversaire, le TT Metz, reste sur un piètre nul devant Auch (3-3) après avoir encaissé deux nets revers à Saint-Denis (4-0) et face à Saint-Louis (1-4). « Ils sont dans une phase difficile », reconnaît Eric Varin. C'est peu dire. Son leader, le Tchèque Josef Plachy, troisième classement de Pro B (n° 39), ne compte que deux succès pour trois défaites, dont une contre-performance face au junior Benjamin Brossier (n° 133).
Il y a deux semaines, le jeune Auscitain était aussi venu à bout du Belge Phlippe Saive (n° 47). Depuis le début de la saison, le frère du grand Jean-Michel (champion d'Europe 1994 notamment) affiche un triste bilan de quatre défaites en quatre parties. Même si le Chinois Tian Zichao (n° 90) a fait mieux avec deux victoires sur quatre, Metz semble clairement prenable. « Selon la physionomie du match, un nul serait un résultat correct », nuance Varin, histoire d'évacuer toute pression.
Côté rouennais, ce match devait marquer les retrouvailles du Chinois Li Yong (n° 96) avec la Pro B qu'il a connu il y a quelques années à Nantes. Mais son épaule droite en a décidé autrement. Le jeune prodige Alexandre Robinot (n° 161) sera donc titularisé pour la troisième fois en trois matches. Séduit - parfois même subjugué - par le talent et la détermination du bonhomme, le public rouennais ne s'en plaindra pas. A moins qu'il ne croise la route de Dorian Nicolle (n° 271, 16 ans), Robinot (14 ans) jouera encore la « perf » face à des joueurs autrement plus expérimentés que lui.
Pour l'emporter dans sa salle, le SPOR devra donc s'appuyer sur un voire deux sans-faute de ses leaders, Varin (n° 49) et le Serbe Marko Jevtovic (n° 47).

SPO Rouen - Metz, ce soir à 19 h 30, salle Pélissier.

SPO ROUEN : Marko Jevtovic (Ser, n° 47), Eric Varin (n° 49), Alexandre Robinot (n° 161).
METZ TT : Josef Plachy (Rtc, n° 39), Philippe Saive (Bel, n° 47), Tian Zichao (Chn, n° 90) ou Dorian Nicolle (n° 273).
Tarifs : 3 €, moins de 12 ans 2 €.

 

 
Sébastien Roullier
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 11:08

Mardi soir l'équipe première du SPO reçoit Metz à 19h30.

 

Après les 3 premières journées, Metz est en 5ème place du championnat avec un match nul face à Auch et deux défaites contre St Louis et St Denis. Le SPO est juste devant, en 4ème place avec une victoire (4/0) à St Maur, un nul face à St Louis et un premier match exempt.

 

Metz : Plachy n°39, Saive n°47, Remy n°77, Tian n°90, Nicolle n°272.

Rouen : Jevtovic n°47, Varin n°49, Li n°96, Novarre n°115, Robinot n°161.

 

PRO B-SPO Rouen 10-11

Venez nombreux assister à la rencontre au gymnase Pélissier, ouverture au public à partir de 18h30.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 10:33
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 19:46
Un leader… et un prodige

Grâce à son homme fort, le Serbe Marko Jevtovic, et au jeune Alexandre Robinot, le SPO Rouen, mené 2-0 par Saint-Louis a trouvé les ressources pour arracher un bon match nul, mardi à la salle Pélissier.

 

Très solide mentalement et physiquement, le Serbe Marko Jevtovic a signé son deuxième sans-faute en deux matches (photo Stéphanie Jaume)

Très solide mentalement et physiquement, le Serbe Marko Jevtovic a signé son deuxième sans-faute en deux matches (photo Stéphanie Jaume)

 

L'essentiel

En deux journées, le SPO Rouen a déjà inscrit 5 points en Pro B : 3 à Saint-Maur (0-4) puis 2 mardi soir en réussissant un bon match nul devant Saint-Louis (3-3). L'objectif de maintien ne devrait guère poser de problème au promu normand, s'il conserve ce rythme. Les Normands semblent avoir trouvé leur public (250 à 300 personnes mardi), leur leader, avec Serbe Marko Jevtovic (n° 47) et leur prodige, le jeune Alexandre Robinot (n° 161).

Le tournant du match

Distancé deux parties à zéro après la trop rapide défaite d'Eric Varin (n° 49), victime du métronome anglais Alexander Perry (n° 59), et le beau combat remporté à la belle par le Croate Ivan Juzbasic (n° 50) aux dépens de Robinot, le banc rouennais n'en mène pas large. Encore moins lorsque, cinq minutes plus tard, Jevtovic, balayé dans le premier set (11-5) par le Belge Benjamin Rogiers (n° 72), vient écouter les conseils de Varin. Coupable d'avoir trop ouvert le jeu, le Serbe vient d'essuyer une rafale de coups droits. Il va désormais le fermer. Dans les trois sets suivants, Rogiers continue à rentabiliser son énorme vitesse de bras mais se montre moins efficace dans le petit jeu. Prenant davantage l'initiative, la recrue rouennaise s'en tire difficilement et avec pas mal de chance d'abord (11-9, 13-11) puis plus aisément (11-7) au terme d'une partie plus tactique que spectaculaire.
Rouen est enfin lancé. Même si Juzbasic prend le meilleur sur Varin après la pause, le SPOR ne se désunit pas. Grâce à ses nerfs d'acier et à quelques beaux enchaînements, son leader inflige à Perry sa première défaite de la saison. Il ne reste alors « plus » à son virtuose qu'à rééditer son exploit de Saint-Maur, où il avait battu Christophe Bertin (n° 52).

Le Rouennais du match

Robinot mérite amplement les « Alex, Alex ! », la standing ovation et la longue salve d'applaudissements que lui a réservé le public de Pélissier. Son âge (15 ans) et son gabarit (1,55 m, 33 kg) faisaient de lui l'attraction de la soirée, évidemment ! Attraction qui s'est vite muée en admiration, tant le junior 1 semble déjà au niveau de la Pro B. Face à la solide écurie alsacienne, l'ado ne s'est jamais dégonflé, offrant une incroyable résistance à Juzbasic avant de sauver le match nul au terme d'une splendide démonstration d'énergie, de malice et de maîtrise face à Rogiers. Son toucher de balle, son étonnante mobilité et sa gestion des risques quasi parfaite pourraient bien de faire des dégâts toute la saison.

A Rouen, SPO Rouen et TT Saint-Louis 3 à 3.

Perry (TTSL, n° 59) bat Varin (SPOR, n° 49) 3 manches à 0 (11-5, 11-5, 11-9) ; Juzbasic (TTSL, n° 50) bat Robinot (SPOR, n° 161) 3-2 (11-6, 11-6, 5-11, 7-11, 11-7) ; Jevtovic (SPOR, n° 47) bat Rogiers (TTSL, n° 72) 3-1 (5-11, 11-9, 13-11, 11-7) ; Juzbasic bat Varin 3-2 (8-11, 11-8, 8-11, 11-9, 11-6) ; Jevtovic bat Perry 3-1 (8-11, 11-9, 11-9, 11-9) ; Robinot bat Rogiers 3-1 (11-6, 11-5, 6-11, 12-10).
 

« Coup de chapeau à Marko »

Eric Varin (SPO Rouen) : « Le résultat n'est pas si mauvais au bout du compte. Saint-Louis avait gagné ses deux premiers matches et arrivait un petit plus de confiance que nous. Ils ont mené 3-1. Heureusement, notre jeune a super bien joué. Il bat Rogiers, avec la manière, en plus. Moi, avec l'envie de bien faire, j'ai ressenti une légère pression négative et je me suis retrouvé face à un adversaire brillant en contre-initiative (Perry). Le tout cumulé donne un match moyen, en étant gentil avec moi. Contre Juzbasic, c'était beaucoup mieux car il ouvre davantage le jeu mais j'ai raté des balles que j'aime bien d'habitude. Les sensations n'étaient pas très bonnes. Je voudrais tirer un grand coup de chapeau à Marko. Il a eu les nerfs solides et s'est comporté en leader, ce qui est rassurant pour la suite. »
 
Alexandre Robinot (SPO Rouen) : « Je ne m'attendais pas à gagner des matches si vite en Pro B. Ça signifie que j'ai progressé dans plein de domaines, depuis que je m'entraîne à l'INSEP (NDLR : depuis cet été). Je suis content d'avoir apporté le dernier point à l'équipe, même si j'ai mal joué à la fin du match, où je me suis fait remonter de 7-3 à 9-8 - j'étais un peu crispé. Le premier que j'ai joué (Juzbasic), on sent qu'il a une grande expérience du haut niveau. Il a changé ses services en début de cinquième set et je n'ai pas pu m'adapter. »
Damien Delobbe (capitaine du TT Saint-Louis) : « Nous comptions sur deux points face au petit Robinot mais Ivan et Benjamin l'ont trop regardé jouer. Moi, je dois avouer qu'il m'a impressionné, aussi bien par son jeu que par son mental et son sens tactique. Vu que nous avons gagné deux matches à la belle, le nul nous satisfait aussi. »
 
Dominique Fache (président du SPO Rouen) : « Apparemment les gens sont repartis avec la banane, ce qui me satisfait. J'espérais qu'il y aurait un peu plus de monde mais vu la concurrence de la Ligue des champions de football et la difficulté à trouver de l'essence, 300 personnes, c'est bien. En tout cas, c'est une bonne base pour lancer le bouche-à-oreille et donner envie aux gens de revenir dans deux semaines. Comme nous sommes perfectionnistes, nous essaierons d'améliorer encore quelques petits détails dans l'organisation. »

 

Sébastien Roullier

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 14:11

 

Publié le mardi 19 octobre 2010 à 07H25

 

Fort de son jeu spectaculaire, de son charisme et de son expérience, nul doute qu'Eric Varin saura enflammer la salle Pélissier, ce soir, pour la première duSPOR àdomicile (photo Thibault Rousseau)Au-delà de l'enjeu sportif du maintien, Dominique Fache, le président du SPO Rouen, entend faire de la réception deSaint-Louis un bel événement populaire, ce soir à la salle Pélissier.

Fort de son jeu spectaculaire, de son charisme et de son expérience, nul doute qu'Eric Varin saura enflammer la salle Pélissier, ce soir, pour la première du SPOR à domicile (photo Thibault Rousseau)

 

Si la toute première sortie de l'équipe fanion du SPO Rouen fut une totale réussite, il y a deux semaines à Saint-Maur (0-4), les dirigeants du club promu en Pro B passent un deuxième examen majeur, ce soir à la salle Pélissier: l'organisation de la première rencontre professionnelle du club depuis quinze ans. Un véritable défi que la section tennis de table du SPOR, présidée par Dominique Fache, prépare depuis le début de l'été.

 


Dès l'accession en ProB acquise, vous avez fait part de votre volonté de devenir un organisateur de spectacle sportif. Comment cela va-t-il se matérialiser?

Dominique Fache: «Nous voulons en effet proposer un vrai spectacle et récréer l'ambiance des play-offs, où notre kop de supporters avait porté l'équipe. Nous souhaitons que chaque match soit une fête. Autour de l'aire de jeu, nous allons installer des gradins et des chaises pour atteindre une capacité d'environ 460places assises et créer une sorte d'arène. La présentation des équipes se fera en musique et avec notre speaker, Florian Guibert, un joueur du club, grâce à une sono prêtée par la ligue de Haute-Normandie. Pour l'ambiance, on compte donc sur notre bruyant kop, emmené par Victor Godefroy et Florian Merrien. Nous espérons attirer les pongistes mais aussi le grand public et les familles. C'est pourquoi nous avons fixé le tarif à 3€ et 2€ pour les moins de 12ans. Notre sport est facile à suivre et accessible à tous. A chaque fois, nous mettrons des feuilles de match et des crayons à disposition des spectateurs, qui pourront aussi suivre l'évolution du score sur un tableau. Nous installerons deux buvettes: une pour le public et une au cœur de notre espace partenaires. Tout ne sera peut-être pas parfait pour la première mais nous progresserons au cours de la saison. Nous réfléchissons notamment à la mise en place d'animations au cours dela pause d'un quart d'heure au milieu du match.»

 


Avez-vous bouclé votre budget?

 
«Pas encore. Nous attendons quelques réponses de sponsors privés et surtout le montant de la subvention allouée par la Crea, dont dépend en grande partie la pérennisation de notre équipe fanion en Pro B. Dès 2012, nous souhaitons d'ailleurs intégrer le Palais des sports, dont la deuxième salle contiendra 600 places. L'an passé, nous avons touché 10000€. Dans le dossier que nous devons déposer le 31 octobre, nous allons demander cinq fois plus (NDLR: ce qu'il manque donc pour boucler le budget), ce qui ne me semble pas démesuré au regard des subventions versées à d'autres clubs. La ville de Rouen nous a suivis, en augmentant son soutien financier et à travers les travaux effectués sur l'éclairage de la salle Pélissier (45000€). Le Département et la Région aussi. Et nous accueillons avec plaisir de nouveaux sponsors privés.»

Comment avez-vous accueilli la première victoire de votre équipe, à Saint-Maur?

«Elle m'a complètement rassuré sur nos capacités. Nous attendions cette première avec impatience. J'ai vu trois joueurs très combatifs qui peuvent encore progresser et qui ont fait preuve d'un super état d'esprit. Nous ne saurons qu'à la fin de la saison si nous avons réussi notre pari sportif mais j'ai de bons espoirs.»
 

Un certain désir de revanche

Les Rouennais n'ont sans doute rien oublié. Au terme d'un match épique, il y a un an et demi à Mayenne, le SPO Rouen et le TT Saint-Louis n'étaient pas parvenus à se départager (10-10), lors de la première journée des play-offs d'accession en Pro B. Victimes d'une défaillance du Chinois Li Yong (n° 96), et des fortes douleurs au poignet du Nigérian Hakeem Hassan (n° 61, parti depuis à l'ALCL Grand-Quevilly), les Normands n'avaient pu redresser la barre le lendemain face à Auch, laissant Gersois et Alsaciens s'installer en Pro B.
Au moins dans la tête des supporters et des dirigeants du SPOR, il y aura donc un certain désir de revanche, ce soir à la salle Pélissier. A la table, ce sera forcément moins évident, les trois Rouennais n'ayant pas pris part à cette bataille. L'entraîneur Guillaume Marais a en effet renouvelé sa confiance au trio vainqueur de Saint-Maur (0-4) il y a deux semaines : le Serbe Marko Jevtovic (n° 47), l'expérimenté Eric Varin (n° 49) et l'impressionnant junior Alexandre Robinot (n° 161). Face à eux se présentera une solide équipe, composée du Croate Ivan Juzbasic (n° 50), de l'Anglais Alexander Perry (n° 59) et du Belge Benjamin Rogiers (n° 72). Les deux premiers ayant battu Li Yong au printemps 2009, on comprend aisément le choix du staff rouennais d'envoyer son Chinois cravacher avec l'équipe réserve, bien partie pour accéder en Nationale 2.
Pour rappel, Saint-Louis n'a fait qu'une bouchée de Saint-Maur (4-0) puis de Metz (1-4), il y a deux semaines. Autant dire que le match s'annonce très équilibré.
S. R.

SPO ROUEN : Marko Jevtovic (Ser, n° 47), Eric Varin (n° 49), Alexandre Robinot (n° 161).
SAINT-LOUIS : Ivan Juzbasic (Cro, n° 50), Alexander Perry (n° 59), Benjamin Rogiers (Bel, n° 72).
Tarifs : 3 €, moins de 12 ans 2 €.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 22:06
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 11:02
L'avant match :
Guillaume Marais: «J'ai hâte d'y être»

Publié le mardi 05 octobre 2010 à 07H19

Tennis de table/Pro B. Le SPO Rouen retrouve le deuxième échelon national après plusieurs années en Nationale 1.

Eric Varin, l'atout expérience du SPO Rouen, necache pas son impatience de retrouver la compétition (photo archives Thibault Rousseau)

Eric Varin, l'atout expérience du SPO Rouen, necache pas son impatience de retrouver la compétition (photo archives Thibault Rousseau)

 

Exempt lors de la journée inaugurale de ProB, il y a deux semaines, le SPORouen tennis de table débute enfin sa saison, ce soir à Saint-Maur. Promus, les Rouennais n'ont d'autre objectif que le maintien dans un championnat qui s'annonce plus indécis que jamais au regard des effectifs des neuf clubs engagés. Une mission passionnante que ne pouvait pas refuser l'entraîneur rouennais Guillaume Marais.
 

Vous semble-t-il dommageable de débuter votre saison quinze jours après vos adversaires?
Guillaume Marais:«En fait, nous ne nous sommes pas mis trop de pression. Les gars ont hâte de commencer, de voir ce que notre projet va donner à la table. La déception, si on veut, c'est que si Nîmes avait pu jouer en ProB, nous aurions sans doute pu lancer notre saison par une victoire, vu la faiblesse de leur équipe. Du coup, là, nous attaquons par du très lourd: Saint-Maur puis Saint-Louis et Metz. Il n'y aura pas de petit match cette saison mais ceux-là vont être costauds. J'ai hâte d'y être.»

 

Avec quelle équipe vous rendez-vous à Saint-Maur?
«J'ai décidé d'aligner nos deux leaders, Eric (Varin, n°49) et Marko (Jevtovic, n°47) et de lancer tout de suite Alexandre Robinot dans le grand bain (n°161), histoire qu'il s'intègre le plus rapidement possible au club. Il est surentraîné à l'Insep pour ce type de match et il risque de rencontrer Tristan Flore (n°141) ou Victorien LeGuen (n°64), des jeunes qu'il connaît bien.»
 

Ce championnat de ProB semble particulièrement dense avec huit équipes qui se valent, et Caen légèrement en retrait…
«En ce qui concerne Caen, attention car Nasiru (n°83, Nig) et

Madrid (n°89, Mex) valent mieux que leur classement et leur junior, Antoine Hachard(n°141), est redoutable. En revanche, il semble qu'Auch ait des soucis avec son nouveau Chinois (NDLR: Sha Shen Bin, n°42). S'ils se retrouvent sans lui, ils risquent de souffrir. Pour le reste, autant l'année dernière, il était évident qu'Argentan allait survoler la saison, autant là, je ne vois pas comment on peut faire le moindre pronostic, ni pour la montée, ni pour la descente. Les compositions d'équipe seront un coup de poker à chaque fois.»
 

Dans ce cadre, que vise le SPOR?
«Le maintien. Nous avons une équipe assez jeune et capable d'y parvenir. J'espère qu'Eric et Marko tiendront leur rang tout au long de la saison, que Yong retrouvera un classement proche de n°70, son niveau quand il est arrivé au club, et enfin qu'Alexandre progressera autant que l'an passé. S'ils répondent tous présent, nous devrions y arriver, avec l'un des plus petits budgets de ProB.»

 

Que vous apporte la présence d'Eric Varin, qui a disputé de nombreuses saisons en ProA et ProB?
«Eric n'a pas peur de ce niveau-là. Au contraire, il va se transcender. Outre son niveau de jeu et son expérience, il m'apporte énormément de sérénité, au niveau de la gestion technique. On sent qu'il a envie de porter le club... et que sa raquette le démange.»


VGA SAINT-MAUR: Yang Chen (n°45), Christophe Bertin (n°52), Victorien LeGuen(n°64) ou Tristan Flore (n°141).

SPOROUEN: Marko Jevtovic (Ser, n°47), EricVarin (n°49), Alexandre Robinot (n°161).


L'après match :
Les Rouennais démarrent en trombe !

Publié le jeudi 07 octobre 2010 à 08H00

Pro B

Premier match en Pro B et premier exploit pour le jeune Alexandre Robinot (n° 161), qui est venu à bout du géant Christophe Bertin (n° 52), une performance très rare à ce niveau (photo archives)

Premier match en Pro B et premier exploit pour le jeune Alexandre Robinot (n° 161), qui est venu à bout du géant Christophe Bertin (n° 52), une performance très rare à ce niveau (photo archives)

 

Quelle sensation ! Quinze ans après une première expérience infructueuse (1995-96), le SPO Rouen a dignement fêté son retour en Pro B, mardi soir à Saint-Maur-des-Fossés. Sur leur petit nuage, les pongistes rouennais ont littéralement atomisé une équipe francilienne qui présentait pourtant de solides arguments (0-4), réalisant trois jolies « perfs » face à des joueurs mieux classés qu'eux.
En début de soirée, le Serbe Marko Jevtovic a parfaitement ouvert la voie aux siens en dominant Tristan Flore (n° 141). Bien qu'elle ait lâché un petit set dans la bataille, la recrue n° 1 du SPOR n'a pas vraiment tremblé face au talentueux junior première année, qui évoluait l'an passé à Fréjus.
Eric Varin (n° 49) a pris le relais. Le capitaine de route du SPOR, qui n'avait plus disputé le moindre match depuis les play-offs d'accession en Pro B, le 30 mai, n'a pas tardé à se mettre en marche face à Yang Chen (n° 45). Ce dernier « joue avec un revêtement soft dans le coup droit. Il envoie des parpaings et contre très bien en revers, détaille l'entraîneur rouennais Guillaume Marais. Il faut être capable de l'accepter. Eric l'a un peu trop joué en vitesse en début de match. Il se retrouve mené 8-2 puis remonte avant de perdre le premier set 11-9. Ensuite, il a choisi d'imprimer davantage de rotation à la balle pour déstabiliser Yang. Celui-ci a tenté de varier un peu son jeu mais Eric ne l'a plus lâché. »

Robinot soigne son entrée
La performance suivante est plus impressionnante encore tant il est rare qu'un joueur classé au-delà de la 150e place au classement national inquiète un membre du Top 60. Pour son premier match avec le SPOR et sa première soirée en Pro B, le jeune Alexandre Robinot (n° 161) s'est donc offert le scalp du géant Christophe Bertin (n° 52), à qui il rend plus de 30 cm et pas loin de 50 kg ! « Au-delà de sa victoire, c'est une partie au cours de laquelle Alexandre a beaucoup appris, reprend Marais. Il mène mais perd le premier set, prend le deuxième puis reperd le troisième. A ce niveau-là, le service et la remise sont essentiels. Il s'est bien concentré là-dessus et a suivi une super-tactique pour gagner les deux derniers 11-4 et 11-5. » Chapeau !
Après la pause, Marko Jevtovic est revenu à la table pour y affronter Yang Chen. Les quatre premiers sets ne donnent guère lieu à une grande bataille. Du coup, tout se joue à la belle. « Eric a réussi un super-coup de coaching en prenant un temps mort au meilleur moment », salue l'entraîneur du SPOR, qui profite pleinement de l'expérience de Varin à ce niveau. Le Serbe conclut alors la rencontre sur un score sacrément sévère.
Dans un championnat qui devrait être particulièrement disputé, Rouen a déjà marqué les esprits. La réception dans deux semaines de Saint-Louis, coleader en compagnie de Saint-Denis et Issy-les-Moulineaux, s'annonce alléchante.

A Saint-Maur-des-Fossés, SPO Rouen bat VGA Saint-Maur 4 à 0.

Jevtovic (SPOR, n° 47) bat Flore (VGA, n° 141) 3 sets à 1 (11-6, 11-6, 7-11, 11-5) ; Varin (SPOR, n° 49) bat Yang (VGA, n° 45) 3-1 (9-11, 11-4, 11-9, 11-8) ; Robinot (SPOR, n° 161) bat Bertin (n° 52) 3-2 (10-12, 11-8, 7-11, 11-4, 11-5) ; Jevtovic bat Yang 3-2 (7-11, 11-7, 3-11, 11-4, 11-9).

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 15:55

Le SPO Rouen a disputé son premier match en Pro B hier soir à la salle du VGA Saint Maur (région parisienne). Et quel match !

 

L'équipe du SPO Rouen était composée de Marko JEVTOVIC n°47,  Eric VARIN n°49, Alexandre ROBINOT n°161, Yong LI n°96 (remplaçant) et Guillaume MARAIS (coach).

L'équipe du VGA Saint Maur était constituée de Chen YANG n°45, Christophe BERTIN n°52, Tristan FLORE n°141, Victorien LE GUEN n°64 (remplaçant) et Alain APPERE (coach).

 

Marko Jevtovic (n°47), 23 ans, a ouvert le bal contre le jeune Tristan Flore (n°141). Une victoire logique 3 manches à 1 pour le rouennais appliqué. Le deuxième match voyait s'opposer  Eric Varin (n°49) à Chen Yang (n°45). Après avoir cédé la première manche, Eric fait un parcours sans faute en s'imposant 3/1. Dans la partie suivante, Alexandre Robinot (n°161) affrontait Christophe Bertin (n°52). Superbe performance du jeune rouennais qui l'emporte à la belle. C'est Marko qui a conclu cette première journée en s'imposant à la 5ème manche sur Chen Yang (n°45).

C'est une équipe rouennaise concentrée, appliquée, combative et solidaire que nous avons vu à Saint Maur. Même si le score est sans appel, la victoire rouennaise est d'autant plus belle que trois des quatres points sont des perfs.

 

DSCF2802-1.JPG

 

Rendez-vous le 19 octobre à 19h30 pour encourager l'équipe au gymnase Pélissier.

 

 Les photos de la rencontre et quelques vidéos arriveront prochainement.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:28

Le nouveau mailllot du club est dès maintenant disponible sur commande à la salle.

 teeshirt-cornilleau-pilot-noir-copie-1

Le dos du maillot est floqué SPO Rouen.

Le maillot est disponible du XXS au XXL au prix de 14 euros. 

 

N'hésitez pas à en commander plusieurs.

 

C'est l'opportunité pour que tous les membres du club portent enfin le même maillot.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 18:42

Même si nos rouennais n'ont pas joué, la première journée de pro B s'est déroulée hier soir pour les huit autres équipes du championnat.

C'est une soirée où il ne faisait pas bon se déplacer. En effet sur les quatres rencontres, trois ont vu les visiteurs s'inclinés sur le score de 4-0. Seule l'équipe caennaise a réussi a accroché le match nul dans la salle du PPC Villeneuve.

 


St Denis US93 TT - Metz TT : 4-0

 

Ca commence fort pour les ex-pensionnaires de Pro A. Même si les messins n'ont pas aligné leur meilleure équipe, l'homogénéité de l'équipe francilienne en fera un des cadors du championnat.

 

ST DENIS US93TT 1
- 4 -
METZ TT 1
- 0 -

CIHÁK Marek

N°28- M 3028pts

SAIVE Philippe

N°47- M 2894pts

VOSTES Yannick

N°54- M 2851pts

PLACHY Josef

N°39- M 2945pts

JOVER Sébastien

N°41- M 2920pts

NICOLLE Dorian

N°272- M 2392pts

CIHÁK Marek

1

-

PLACHY Josef

VOSTES Yannick

1

-

SAIVE Philippe

JOVER Sébastien

1

-

NICOLLE Dorian

CIHÁK Marek

1

-

SAIVE Philippe

JOVER Sébastien

-

-

PLACHY Josef

VOSTES Yannick

-

-

NICOLLE Dorian

 

4

0

 

 

EP Isséenne - Cp auscitain : 4-0

 

Autre ex-équipe de Pro A, Issy Les Moulineaux a tenu son rang contre Auch. Tout comme Metz, Auch n'a pu aligné sa meilleure équipe.

 

E P ISSEENNE 1
- 4 -
CP AUSCITAIN 1
- 0 -

LORENTZ Romain

N°68- M 2780pts

XU Ji peng

N°116- M 2616pts

LE BRETON Thomas

N°79- M 2742pts

XU Gang

N°65- M 2787pts

SALIFOU Abdel kader

N°27- M 3059pts

ANGLES Enzo

N°263- M 2404pts

LORENTZ Romain

1

-

XU Gang

LE BRETON Thomas

1

-

XU Ji peng

SALIFOU Abdel kader

1

-

ANGLES Enzo

LORENTZ Romain

1

-

XU Ji peng

SALIFOU Abdel kader

-

-

XU Gang

LE BRETON Thomas

-

-

ANGLES Enzo

 

4

0

 

 

 

PPC villeneuve - CaenTTC : 3-3

 

Première surprise de la soirée, ce match nul est dû à la performance du nigérian Nasiru. Le nouveau caennais a en effet ramené deux points en réalisant deux perfs. Malgré ses 36 ans, il semble être une bonne pioche pour nos voisins bas-normands.

 

PPC VILLENEUVE 1
- 3 -
CAEN TTC 1
- 3 -

BOBILLIER Loïc

N°48- M 2887pts

NASIRU Kazeem

N°83- M 2734pts

FILIMON Lucian

N°40- M 2928pts

MADRID Marcos

N°89- M 2700pts

DURANSPAHIC Admir

N°86- M 2721pts

DEVAUX Jimmy

N°135- M 2580pts

FILIMON Lucian

-

1

NASIRU Kazeem

BOBILLIER Loïc

1

-

MADRID Marcos

DURANSPAHIC Admir

1

-

DEVAUX Jimmy

BOBILLIER Loïc

-

1

NASIRU Kazeem

FILIMON Lucian

1

-

DEVAUX Jimmy

DURANSPAHIC Admir

-

1

MADRID Marcos

 

3

3

 

 

 

TT St Louis - St Maur VGa : 4-0

 

C'est la grosse surprise de la soirée. Même si la différence entre les deux équipes n'est pas énorme en terme de classements, 3 des 4 points alsaciens sont des perfs.

 

TT ST LOUIS 1
- 4 -
SAINT MAUR VGA 1
- 0 -

ROGIERS Benjamin

N°72- M 2767pts

BERTIN Christophe

N°52- M 2863pts

JUZBASIC Ivan

N°50- M 2865pts

YANG Chen

N°45- M 2907pts

MOHLER Nicola

N°97- M 2674pts

LE GUEN Victorien

N°64- M 2790pts

JUZBASIC Ivan

1

-

YANG Chen

MOHLER Nicola

1

-

BERTIN Christophe

ROGIERS Benjamin

1

-

LE GUEN Victorien

JUZBASIC Ivan

1

-

BERTIN Christophe

ROGIERS Benjamin

-

-

YANG Chen

MOHLER Nicola

-

-

LE GUEN Victorien

 

4

0

 


La prochaine journée se déroulera le 5 octobre et verra l'entrée en lice des rouennais en déplacement à Saint-Maur.

Partager cet article
Repost0