Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'équipe 2013/2014

- Marko JEVTOVIC n°44 

- Eric VARIN n°60

- Jesus CANTERO n°67

 - Can AKKUZU n°112

Classement

 

 

Equipes

Points

1

TT Saint Louis

6

-

  SPO Rouen

6

-

St Denis US 93

6
 

4

Morez Haut Jura

5

5

Nantes TTCNA

4

6

Metz TT

4  

7

Roanne LNTT

3

8

Pontault USM TT

2

-

Nice Cavigal TT

2

-

ALCL Gd Quevilly

2

Billetterie Pro B

 

Tarifs saison 2011/2012 Pro B

Jeunes – 12 ans

2 euros

Adultes

3 euros

Adhérents SPO (à jour de cotisation)

gratuit

Abonnement : 8 matchs à domicile

20 euros

Tarif groupe « club »

1 place offerte pour 10 personnes

Horaires des rencontres

Le 10/09 SPO / Pontault à 19h3O

Le 17/09 Roanne / SPO

Le 22/10 SPO / Morez à 19h30

Le 29/10 St Denis / SPO

Le 05/11 SPO / Grand Quevilly à 19h30

Le 19/11 Nice / SPO

Le 10/12 SPO / Metz à 19h30

Le 17/12 SPO / Nantes à 19h30

Le 14/01 ST Louis / SPO

Le 28/01 Pontault / SPO

Le 04/02 SPO / Roanne à 19h30

Le 25/02 Morez / SPO

Le 04/03 SPO / St Denis à 19h30

Le 18/03 Grand Queville / SPO

Le 01/04 SPO / Nice à 19h30

Le 13/05 Metz / SPO

Le 27/05 Nantes / SPO

Le 03/06 SPO / St Louis à 19h30

Partenaires

thillard & duhamel

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 17:00
Marais : « Un score logique »

 

Alors qu'ils menaient 3 à 1, les pongistes du SPO Rouen ont dû se contenter du partage des points avec Morez. Pourtant, à en croire l'entraîneur Guillaume Marais, ce match nul est loin d'être un mauvais résultat.

 


Quel est votre sentiment après ce match nul face à Morez ?
Guillaume Marais : « Le score final me paraît logique et pour moi ce n'est pas un mauvais résultat. Morez est une équipe difficile à manœuvrer et je pense que beaucoup de monde viendra ici se casser les dents. Alors oui, on peut être déçu de ne pas avoir remporté la belle, mais dans ce genre de rencontre c'est un peu quitte ou double. »

 


Tout de même, n'est-ce pas frustrant de ne ramener que deux points après avoir mené 3 à 1 ?
« Alexandre Robinot ayant gagné ses deux rencontres, on pouvait forcément espérer mieux. Mais leur Chinois (Jia Chen) a été très solide, notamment face à Marko Jevtovic, et Damien Provost a réalisé un grand match face à Thomas Le Breton. »


Argentan ayant été accroché, vous ratez néanmoins l'occasion de vous rapprocher de la tête du classement...
« La Pro B est un championnat dans lequel de nombreuses équipes sont capables de réaliser des performances. Cette fois, c'est Nice qui est parvenu à accrocher Argentan, mais il y aura d'autres surprises au cours de la saison. Ce qui me rassure c'est que le retard que nous avons accumulé n'est pas dû à des mauvais matches, mais plutôt à la malchance et aux nombreuses blessures. »


Vous abordez donc sereinement la phase retour ?
« Oui, si nous n'avons pas de pépins physiques, on fera forcément une meilleure seconde partie de saison. Les gars ont à cœur de faire des résultats, ils ont envie de rejoindre la tête du classement et comme l'état d'esprit est bon, il n'y a aucune raison que nous n'y parvenions pas. »

A Morez, Morez et SPO Rouen 3 à 3

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 10:36
Rouen veut garder le contact

Le SPO Rouen retrouve le championnat ce soir avec un périlleux déplacement à Morez. Une rencontre que les Rouennais doivent impérativement gagner pour rester dans le haut du classement.

Guillaume Marais est clair : « Il faudra fournir un gros match pour espérer ramener la victoire car si nous voulons encore espérer quelque chose dans ce championnat, il nous faut absolument gagner » (photo Jean-Marie Thuillier)

Guillaume Marais est clair : « Il faudra fournir un gros match pour espérer ramener la victoire car si nous voulons encore espérer quelque chose dans ce championnat, il nous faut absolument gagner » (photo Jean-Marie Thuillier)

Perchée dans le Jura (702 m), la ville de Morez est plus connue pour son industrie lunetière et la rudesse de son climat que pour son équipe de tennis de table. C'est pourtant dans cette petite commune de 5600 habitants que le SPO Rouen se déplace pour le compte de la dernière journée des matches aller du championnat de Pro B. Frustrés par leur dernière rencontre face à Argentan (1-4) juste avant Noël, les Seinomarins sont avides de revanche et veulent débuter la nouvelle année pied au plancher. « Les gars n'ont pas vraiment coupé durant la trêve, ils ont continué à s'entraîner histoire d'être prêt pour ce match qui s'annonce compliqué », avoue Guillaume Marais, le coach rouennais

« Rattraper les points perdus »
Morez n'a en effet rien d'une équipe de village. Quatrièmes du championnat (4v, 1n, 3d), les Jurassiens ont réalisé une excellente première partie de saison. Rien de surprenant selon l'entraîneur du SPOR. « C'est une équipe très homogène, avec deux Chinois (Jia Chen n°47, Gang Xu n°59) qui ont réalisé de très bonnes choses depuis le début du championnat. Mais aussi Jérôme Bahuaud (n°55) et Damien Provost (n°63) des joueurs qui ont du talent. Il faudra donc fournir un gros match pour espérer ramener la victoire de ce déplacement car si nous voulons encore espérer quelque chose dans ce championnat, il nous faut absolument gagner, au pire nous devons revenir avec le nul. » Car avec quatre points de retard sur Issy-les Moulineaux (2e) et cinq sur Argentan (1er), Rouen n'a plus de jokers à griller dans la course à la montée. Guillaume Marais attend donc de ses joueurs qu'ils répondent présent. « Nous devons garder le contact avec la tête et ne pas tomber dans le ventre mou du classement, une victoire face à Morez nous permettrait de rattraper les points perdus avant la trêve. »

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 10:14
Rouen rate le coche
Avec deux défaites concédées, Thomas Le Breton n'a pas été en verve mardi soir face à Argentan

Avec deux défaites concédées, Thomas Le Breton n'a pas été en verve mardi soir face à Argentan

 

Dans le duel au sommet de Pro B, le SPO Rouen s'est incliné 4 à 1 face à Argentan. Si les Rouennais n'ont pas à rougir de cette défaite, ils font par contre une très mauvaise opération au classement.


Argentan a prouvé mardi soir, dans un gymnase Pélissier plein à craquer, qu'il n'était pas leader par hasard. Face à Rouen, les Bas-Normands ont fait preuve d'une qualité de jeu impressionnante et d'un mental à toute épreuve. Mal embarqués dans la plupart des rencontres, les Argentanais ont su maîtriser leurs nerfs pour remonter la pente avant de s'imposer. Le SPOR a quant à lui laissé passer sa chance et provoqué l'agacement de son entraîneur, Guillaume Marais. « Que d'occasions manquées, sur le premier match Thomas (Le Breton) rate le coche dans le premier set et après ça devient forcément plus dur pour lui. La deuxième rencontre me laisse encore plus de regrets car Marko (Jevtovic) gagne ses sets tranquillement, mais il tombe dans le piège de la facilité et il finit par perdre alors qu'il avait les moyens de l'emporter. Cette seconde défaite change la physionomie de la partie car à 2-0, le moral de l'équipe en prend un coup. »

« Une grosse déception »
Et comme derrière, Monteiro (n° 31) a réalisé deux « come back » improbables face à Alexandre Robinot (n° 92) puis Thomas Le Breton (n° 66) la victoire de Jevtovic (n° 47) devant Toriola (n° 32) n'a dès lors, rien changé à l'affaire. Battus 4 à 1 en ayant plusieurs occasions d'inverser la tendance, les Rouennais pouvaient, à l'image de leur coach, nourrir quelques regrets : « Monteiro a été très fort, en étant mené deux fois deux sets à zéro il réussit à revenir. Au final, on a eu l'impression qu'il y avait la place pour faire quelque chose mais ça ne passe pas. C'est une grosse déception car on a vraiment les possibilités pour faire mieux que ça, mais on n'arrive pas à aller chercher cette victoire qui nous aurait permis d'aller vers un sixième match. »
Désormais relégué à cinq points de son adversaire du soir, le SPOR recule à la quatrième place du classement. « Entre les points perdus à cause des blessures et ce match, ça risque de faire beaucoup en fin de la saison », conclut Guillaume Marais.

A ROUEN, ARGENTAN BAT SPO ROUEN 4 A 1

Toriola (Argentan, n° 32) bat Le Breton (SPO Rouen, n° 66) 3 sets à 0 (12-10, 11-6, 11-7) ; Merotohun (Argentan, n° 44) bat Jevtovic (SPO Rouen, n° 47) 3 sets à 2 (3-11, 11-7, 5-11, 11-4, 12-10) ; Monteiro (Argentan, n° 31) bat Robinot (SPO Rouen, n° 92) 3 sets à 2 (8-11, 10-12, 11-6, 11-6, 11-7) ; Jevtovic (SPO Rouen, n° 47) bat Toriola (Argentan, n° 32) 3 sets à 2 (11-7, 12-10, 9-11, 12-14, 11-3) ; Monteiro (Argentan, n° 31) bat Le Breton (SPO Rouen, n° 66) 3 sets à 2 (7-11, 8-11, 11-6, 11-6, 11-3).

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 08:54
«On peut le faire»

 

Guillaume Marais (à gauche) qui conseille ici Eric Varin, espère bien voir son équipe réaliser ce soir un exploit contre le leader argentanais

Guillaume Marais (à gauche) qui conseille ici Eric Varin, espère bien voir son équipe réaliser ce soir un exploit contre le leader argentanais

Entre Rouen (3) et Argentan (1) la passe d'armes promet d'être animée. Une rencontre au sommet que les Rouennais sont, selon leur entraîneur Guillaume Marais, tout à fait capables de remporter.


Deux victoires et un nul sur les trois derniers matches, on a retrouvé le SPOR du début de saison?
Guillaume Marais: «Oui, on a de nouveau une équipe solide avec des joueurs qui sont à 100% de leurs capacités. Tout le monde est au top, Jevtovic revient bien, Le Breton sort d'un très bon Open en Finlande, Robinot est en confiance et Varin vient de battre un bon joueur en Nationale 1. Les gars sont mieux physiquement que la saison dernière à la même époque.»


Sans le passage à vide lié aux blessures, Rouen serait sans doute leader de Pro B.Cela ne vous laisse pas quelques regrets?
«Evidemment qu'on peut regretter d'avoir eu cette mauvaise période, puisque nous aurions sans doute plus de nuls et moins de défaites. Mais on a fait le deuil de tout ça, nous sommes désormais tournés vers l'avenir et notre premier objectif qui est d'assurer notre place à ce niveau-là.»


L'équipe est-elle dans les temps de passage que vous lui aviez fixés en début de saison?
«Oui, pour le moment nous sommes troisièmes avec seulement deux défaites, c'est donc plutôt positif. Nous avons réussi à cravacher pour arracher quelques victoires qui auraient pu finir en match nul et cela me satisfait. Il faut garder cet état d'esprit pour continuer à gagner.»


Aujourd'hui vous recevez Argentan, une victoire vous permettrait de lorgner sur la première place?
«On a les capacités pour battre cette équipe, je suis sûr qu'on peut le faire, maintenant ça ne dépend que de mes gars. Je crois en mes joueurs et même si en face, Argentan présente une équipe très expérimentée nous sommes capables de rivaliser. Et puis, eux visent la montée ce qui n'est pas notre cas, alors nous allons jouer libéré.»


Que craignez-vous particulièrement chez cette équipe?
«Ils ont un très bon leader (Toriola n°32), un joueur de classe mondiale, mais surtout un groupe homogène de très haut niveau. Il va donc falloir réaliser l'exploit. Ce sera un match entre la jeunesse et l'expérience. Je compte sur la fougue de mes garçons pour gagner. Et puis j'espère que le public sera là pour nous aider.»


SPO Rouen - Argentan Bayard Ce soir 19h30, gymnase Pélissier à Rouen.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 23:47
Rouen s'évite des frayeurs
 Faciles vainqueurs à Nice mardi soir (1-4), les Rouennais se hissent sur le podium avant d'affronter Argentan et Morez, deux concurrents directs.
Alexandre Robinot (ici face à Villeneuve-sur-Lot) s'est offert

Alexandre Robinot (ici face à Villeneuve-sur-Lot)

 

 

L'essentiel

Après un début de saison marqué par les blessures, les infections et les bobos en tout genre, le SPO Rouen reprend sa marche en avant. Invaincus depuis le 1er novembre à Saint-Louis (4-1), les Haut-Normands ont fait étalage de leur solidité et de leurs ambitions, mardi soir à Nice, bonne équipe reléguée de Pro A. Victorieux 4 à 1 grâce aux deux sans-faute du junior Alexandre Robinot (n° 92) et du Serbe Marko Jevtovic (n° 47), les hommes de Guillaume Marais, qui espèrent voir Eric Varin (n° 57) retrouver un soupçon de confiance en lui, se hissent sur le podium de Pro B, à la hauteur du promu Morez, qu'ils affronteront dans le Jura le 10 janvier, après avoir conclu leur année 2011 à la salle Pélissier face à Argentan pour un derby normand qui s'annonce explosif.

Le Rouennais du match

Si Jevtovic s'est montré solide comme un roc, il a « seulement » fait respecter la logique des classements. Robinot, lui, s'est offert une performance de choix en dominant le Mexicain Marcos Madrid, finaliste des derniers jeux panaméricains et en quête d'une qualification olympique. Alors que Rouen menait 3-1, la défaite de l'international junior aurait pu offrir aux Niçois un match nul, Varin devant affronter le gaucher hongrois David Zombori (n° 68) lors de la dernière partie. Energique, la « crevette » a fait fi de toute pression. Déjà impérial au service lors de sa première partie face à l'ancien grand espoir tricolore Anthony Peretti (n° 108), il a cette fois fait parler sa vitesse d'exécution et sa vista, dépassant le Mexicain dans presque tous les compartiments du jeu.

parole de coach

Guillaume Marais (entraîneur du SPO Rouen) : « Marko et Alexandre ont signé un très bon match. Nous ne nous attendions pas à ce que Nice compose sa feuille de match ainsi, avec Peretti en position de n° 1. Nous avons bien appréhendé les deux parties qui pouvaient faire basculer le match, Zombori - Jevtovic et Madrid - Robinot. Je suis très content. Nous enchaînons bien et arriverons dans les meilleures conditions pour affronter Argentan et Morez. »
De notre correspondant à Nice, Sébastien Roullier
A Nice, SPO Rouen bat Nice CPC 4 a 1

Robinot (SPOR, n° 92) bat Peretti (NCPC, n° 108) 3 sets à 1 (11-9, 11-6, 9-11, 11-6) ; Jevtovic (SPOR, n° 47) bat Zombori (NCPC, n° 68) 3-1 (12-10, 11-13, 11-6, 11-8) ; Madrid (NCPC, n° 79) bat Varin (SPOR, n° 57) 3-2 (11-9, 11-9, 10-12, 5-11, 11-7) ; Jevtovic bat Peretti 3-0 (11-7, 11-6, 11-9) ; Robinot bat Madrid 3-0 (11-9, 11-6, 11-7).

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 19:48
« Pourquoi pas viser la montée »

 

Facile vainqueur de Fontenay (4 à 0) la semaine dernière, le SPOR s'est replacé dans le haut du classement. Une étape selon Alexandre Robinot, le numéro trois rouennais.
 

Le retour de Marko Jevtovic semble avoir fait le plus grand bien à l'équipe, comme en atteste l'écrasante victoire face à Fontenay?
Alexandre Robinot: «C'est sûr que c'est plus facile avec le retour de notre leader. Avec lui dans nos rangs, nous sommes capables de jouer contre n'importe quelle équipe. Maintenant, il faut relativiser le 4 à 0 obtenu face à Fontenay car cette formation était privée de son meilleur joueur (Baggaley n°25). Néanmoins, c'est une victoire qui nous a fait du bien car elle nous relance dans ce championnat.»


Personnellement après un début de championnat difficile, vous restez sur cinq victoires consécutives. La forme est donc revenue?
«Oui, après ma blessure j'ai eu un peu de mal à retrouver le rythme, mais désormais je me sens bien. Je pense que je suis de nouveau dans une phase de progression et que le travail que j'effectue à l'entraînement commence à payer. Je suis plus mature dans ma façon d'aborder les matches et de les jouer, mais je sais que je suis capable de faire encore mieux.»


Vous êtes vous fixé des objectifs particuliers à atteindre durant cette saison?
«Je ne me suis pas fixé d'objectif personnel en terme de pourcentage de victoire ou de niveau de jeu, je me contente de travailler dur et après on verra où cela me mène. Par contre, collectivement, le but est d'être dans le haut du tableau en fin de saison et pourquoi pas de viser la montée en Pro A.»


Dans cette perspective, le déplacement à Nice est extrêmement important avant la réception d'Argentan (2e) un des ténors du championnat?
«Oui, Nice est une bonne équipe qui réalise un début de championnat intéressant avec trois joueurs de bon niveau (Zambori, Geminiani, Madrid). Mais, nous allons là-bas dans le but de ramener la victoire ou au pire le match nul, pour avancer au classement et bien préparer le match face à Argentan. Nous y verrons plus clair après ces deux rencontres.»
Nice CPC - SPO Rouen, ce soir à 19h30.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 20:35
Le boss est de retour

Absent depuis deux mois pour cause de blessure, Marko Jevtovic a retrouvé sa place à la table du clan SPOR et il ne lui a fallu que deux rencontres pour de nouveau asseoir sa légitimité. Le temps pour lui d'expédier Puel (n° 203) et Ben Ari (n° 79) en trois petits sets et le retour du patron était entériné. Un soulagement pour Guillaume Marais, le technicien seinomarin. « C'est vrai que ça fait du bien de retrouver Marko, avec lui dans nos rangs l'équipe est forcément meilleure. Je l'ai placé en position forte afin qu'il puisse jouer deux matches et qu'il retrouve le rythme de la compétition. » Victime collatérale de la reprise en main du SPOR par son leader, Eric Varin a cédé sa place. « La rentrée de Marko modifie la donne puisque c'est le numéro 1 de l'équipe. J'ai pris une décision qui s'est avérée payante puisqu'il nous a apporté deux points. »

Robinot et Le Breton au diapason
Il ne restait plus alors qu'à envoyer la jeune garde terminer le travail, ce dont Alexandre Robinot et Thomas le Breton se sont chargés. Quasiment sans rencontrer de résistance (un seul set concédé), les deux compères ont « éliminé » Ben Ari et Hachard (n° 130) pour rapporter la victoire à leur formation. « C'est une victoire d'équipe, chaque joueur a marqué au moins un point. » Quatre à zéro face à Fontenay ce n'est peut-être pas le casse du siècle, mais pour Marais, c'est un butin important à quelques semaines de la trêve de Noël. « Je suis très content de cette victoire, même si Fontenay s'est déplacé sans Baggaley (n° 25). On s'est replacé au classement et on est de nouveau collé au wagon de tête. Reste désormais à confirmer lors de la prochaine journée, à Nice. »

A Rouen, SPO Rouen bat

US Fontenay 4 A 0

Robinot (SPO Rouen, n° 92) bat Ben Ari (Fontenay, n°79) 3 sets à 0 (11-9,11-8,11-8) ; Jevtovic (SPOR, n°47) bat Puel (Fontenay, n°203) 3-0 (11-7, 11-5, 11-5) ; Le Breton (SPOR, n°66) bat Hachard (Fontenay, n°130) 3-1 (12-14, 11-3, 11-5, 11-4) ; Jevtovic bat Ben Ari 3-0 (11-3, 11-9, 11-5).

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:51
«Gagner en régularité »

Les progrès affichés par Thomas Le Breton ont fait du néo-Rouennais un titulaire indiscutable, même s'il doit encore gagner en régularité.

Thomas Le Breton et les Rouennais accueillent ce soir l'US Fontenay qui possède avec Andrew Baggaley un redoutable numéro un

Thomas Le Breton et les Rouennais accueillent ce soir l'US Fontenay qui possède avec Andrew Baggaley un redoutable numéro un.


Arrivé durant l'intersaison en provenance d'Issy-lès-Moulineaux, Thomas Le Breton s'affirme comme un des éléments majeurs du SPO Rouen. Un statut que le pongiste seinomarin compte bien confirmer avec la réception de Fontenay.
Après deux défaites consécutives, le match nul obtenu face à Villeneuve a dû vous rassurer?

Thomas Le Breton: «Oui, nous avons plutôt bien joué avec deux points d'Alex (Robinot) et un point que je suis allé chercher. Reste que ça aurait été mieux si les trois joueurs avaient marqué un point, comme ça nous aurions démontré que tout le monde était en capacité de gagner. Malheureusement Eric Varin n'a pas eu de chance et il s'est incliné.»
Personnellement vous semblez vous être parfaitement adapté à votre nouveau club et au statut de titulaire?
«J'ai gagné mes quatre premières rencontres ce qui a facilité mon intégration et puis je suis à Rouen dès le lundi ce qui me permet d'être avec les autres joueurs de l'équipe. Maintenant, c'est vrai que le fait d'être titulaire change ma façon d'appréhender les matches puisque je sais que je vais jouer et qu'il me faut absolument gagner, ce qui n'était pas le cas à Issy.»
Vous avez également subi plusieurs défaites, dans quels domaines pensez-vous devoir encore progresser?
«Je progresse à chaque match, mais je dois faire plus pour gagner en régularité, c'est important pour améliorer mon classement que ce soit au niveau mondial ou au niveau français. Techniquement, je dois encore stabiliser mon coup droit car mon jeu est tourné vers l'avant, et lorsqu'il ne fonctionne pas je me retrouve en difficulté.»
Aujourd'hui vous recevez Fontenay, que craignez-vous particulièrement chez cette équipe?
«C'est une formation qui a un très bon numéro un (Andrew Baggaley n°25) alors forcément elle est compliquée à jouer. Maintenant, je ne m'attarde jamais trop sur l'adversaire car je préfère me concentrer sur ce que j'ai à faire. L'objectif est de ne pas perdre à domicile alors il va falloir s'arracher, la pression est là mais c'est ça qui doit nous permettre d'avancer.»
SPO Rouen - US Fontenay, ce soir à 19h30, gymnase Pélissier.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 12:22

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 11:42
Robinot taille patron

 

 Grâce à un Alexandre Robinot des grands soirs, le SPO Rouen est parvenu à arracher le nul mardi face à Villeneuve (3-3), mettant fin à une série de deux défaites de rang.

Toute la hargne d'Alexandre Robinot, auteur mardi de deux superbes performances face à Villeneuve (photo Jean-Marie Thuillier)

Toute la hargne d'Alexandre Robinot, auteur mardi de deux superbes performances face à Villeneuve (photo Jean-Marie Thuillier)

 

Si les blessures et les sollicitations de toutes sortes ne viennent pas perturber sa progression, Alexandre Robinot (n°92) est assurément promis à un brillant avenir.
Déjà impressionnant la saison passée, le jeune Rouennais (16 ans) a, mardi soir, de nouveau marqué les esprits. A priori numéro trois de son équipe en l'absence de Jevtovic, le feu follet normand s'est mué en leader face à Villeneuve pour apporter deux points capitaux à sa formation. Brillant face Duranspahic (n°60) pour l'ouverture du score, le « minot » a récidivé face à Ouaiche (n°96) pour permettre à Rouen de revenir dans la partie (2-2). Une performance inédite pour ce garçon à la frêle silhouette mais au talent énorme. « C'est la première fois que je gagne mes deux matches dans une rencontre professionnelle. J'étais souvent en position « faible » et c'était difficile, là Guillaume Marais m'a fait confiance et j'ai répondu présent. Je suis surtout content de mon niveau de jeu, les victoires c'est du bénéfice. »

« Un résultat logique »
Dans le sillage de son coéquipier, Thomas le Breton (n°66) a également apporté sa pierre à l'édifice. Après être passé au travers face à Petiot (n°58), le Rouennais a réagi contre Duranspahic pour redonner l'avantage au SPOR (3-2). Et si Eric Varin (n°57) n'était pas rentré bredouille de ses confrontations face à Ouaiche et Petiot, Villeneuve serait reparti dans le Lot avec une défaite et non le point du match nul (3-3).
Loin d'incriminer quiconque Guillaume Marais, l'entraîneur des locaux, préférait retenir les aspects positifs : « Je suis très satisfait de ce résultat car il met fin à une série de deux défaites consécutives. J'avais dit aux garçons avant la rencontre qu'ils étaient capables de jouer sans Jevtovic, le résultat final le prouve. Autre satisfaction, la performance de Robinot qui nous sort deux gros matches et qui a comblé l'absence de notre leader. Au final le résultat est logique car cela aurait très bien pu basculer d'un côté comme de l'autre. »

A Rouen, SPO Rouen

et PPC Villeneuve 3 A 3

Robinot (SPO Rouen, n°92) bat Duranspahic (Villeneuve, n°60) 3 sets à 2 (4-11, 11-9, 11-6, 9-11, 11-9) ; Ouaiche (Villeneuve, n°96) bat Varin (SPOR, n°57) 3-2 (11-7, 11-9, 1-11, 7-11, 12-10) ; Petiot (Villeneuve, n°58) bat Le Breton (SPOR, n°66) 3-1 (6-11, 11-6, 11-6, 11-6) ; Robinot (SPOR, n°92) bat Ouaiche (Villeneuve, n°96) 3-2 (11-6, 8-11, 6-11, 11-8, 12-10) ; Le Breton (SPOR, n°66) bat Duranspahic (Villeneuve, n°60) 3-2 (11-9, 3-11, 5-11, 11-9, 11-8) ; Petiot (Villeneuve, n°58) bat Varin (SPOR, n°57) 3-2 (11-6, 9-11, 7-11, 11-4, 11-8).

Partager cet article
Repost0